Gimp Attitude

logo_webring_gimp_francophone lien aléatoire liste des sites

Couleurs indexées

Ce tutoriel est la traduction de l'anglais vers le français du tutoriel suivant : Tomcat tutorial - Indexed colors, disponible sur le site du Gimp User Group (GUG), par Papy the Lolo.

Les captures d'écran ont été refaites sous Gimp 2.2.10 sous Windows XP, sous environnement français, les images d'exemple sont celles du tutoriel d'origines.

1. Introduction

Allons y directement et regardons ce qu'est un Gif. Quelques brefs details techniques :

  • Maximum : 256 couleurs indexées ;
  • Compression LZW ;
  • Transparence possible ;
  • Entrelacement possible ;
  • Supporté par la plupart des navigateurs.

Pour garder ce tutorial simple et lisible, il est limité à la problématique des couleurs indexées et de leur manipulation. Je laisse de côté les sujets comme l'animation et la transparence, mais j'espère les aborder dans de futurs tutoriels.

Une image d'une Aston Martin V12 Vanquish sera utilisée pour afficher différentes qualités de GIF (Graphique Interchange Format).

C'est une image de 302*240 pixel JEPG avec la plus haute qualité possible. Le "poids" est de 55,4 ko.

La limitation à 256 couleurs au maximum ne rend pas le Gif très recommandé pour les photos, les larges dégradés de couleurs et les images avec beaucoup de petits détails comme l'image ci-dessus. Sans aucun doute, l'usage le plus adapté du Gif s'applique aux images contenant des lignes, des aplats de couleurs, du texte et de la transparence !


Avant de sauver une image en Gif, elle doit être convertie en image indexée, cela veut dire que le nombre de couleurs va être réduit à 256 (ou moins) et une palette spécifique à l'image va être créée. A gauche, vous pouvez voir comment trouver ces fonctions dans les dialogues de Gimp.


Voici la fenêtre de dialogue pour la conversion. On y trouve deux groupes d'options, la palette de couleurs et le tramage de l'image. Les étapes vont monter leur utilisation et les résultats sur l'image.

Commençons par convertir notre photo de l'Aston en indexé, sans tramage.


2. Conversion

Regardez, ce n'est pas si mal , mais une petite perte de qualité est indubitable. Notre image à été réduite à 49,3ko.

Options :

  • générer une palette optimale, nombre maximal de couleurs : 256 ;
  • tramage de couleur : Aucun.

Notre image avec le mode indexé et un nombre de couleurs limité à 32. Le tramage n'est pas utilisé. L'image est réduite à 20.5 ko.

Options :

  • générer une palette optimale, nombre maximal de couleurs : 32;
  • tramage de couleur : Aucun.

Sur la gauche, voici des portions de notre image zoomée a 600%. Comme vous pouvez le voir, la perte de couleurs a presque éliminé les subtils dégradés de la carrosserie de la voiture.

Sur le deuxième zoom, la perte est encore plus visible. Tous les dégradés sont perdus, l'image est plate et sans relief.


3. Tramage

Un tramage positionné est appliqué. La taille de l'image est de 24,1 ko et nous pouvons voir une légère amélioration, en particulier sur les arbres et sur le sol.

Le but de l'algorithme de tramage des couleurs est de suggérer à l'observateur une couleur en combinant plusieurs couleurs.

Néanmoins, l' algorithme de compression LZW "n'aime" pas que les valeurs de pixel changent trop souvent et la perte est siginficative.

Options :

  • générer une palette optimale, nombre maximal de couleurs : 32 ;
  • tramage de couleur : Positionné.

Un tramage Floyd-Steinberg (couleurs qui déteignent moins) est appliqué. Nous constatons une amélioration significative, bien que la capot de la voiture semble adouci. La taille de l'image est de 26,9 ko, donc 30 % de plus qu'une image non tramée. C'est à vous de faire votre choix en fonction de la destination.

Options :

  • générer une palette optimale, nombre maximal de couleurs : 32 ;
  • tramage de couleur : Floyd-Steinberg (couleur qui déteignent moins).

Le tramage de Floyd-Steinberg normal est appliqué. La taille de l'image est la même. Le résultat est légèrement moins bon quand on n'utilise pas l'option précédente sur de grandes images.

Options :

  • générer une palette optimale, nombre maximal de couleurs : 32 ;
  • tramage de couleur : Floyd-Steinberg (Normal).

Cette image illustre l'usage de palettes personnalisées. On utilise dans ici la palette nommée "Royal". Comme dans cet exemple, les palette personnalisées peuvent être employée pour obtenir des effets spéciaux et pour intégrer des images dans d'autres environnements de couleur.

Options :

  • Palette personalisée "Royal" ;
  • pas de tramage.

J'espère que ce tutoriel a été une aide pour vous. N'oubliez pas qu'avec Gimp, il y a autant de façon de faire qu'il ya de fans de Gimp !

Crédits

Date de mise en ligne : 29/04/2006.

© Copyright 2000-2005 by the Gimp User Group.
Traduction : Lvostrop, 02-2006 .